• Le manque

    Ce matin mon esprit se réveille dans les premières heures de l'aurore, j'écoute le silence les yeux encore clos, attentive aux moindres sons, jespère entendre la douce mélodie de ton souffle. Mes sens se réveillant peu à peu, jespère sentir le poids de ta main poser sur mon ventre, simplement les battements de ton coeur sous le mien et sentir les mouvements de ton torse animé par ta respiration léthargique. Mais alors que seul le son orphelin du silence se fait entendre, mes yeux s'entrouvrent dans la pénombre de ce matin au goût de regrets. Le froissement de mes draps brise le silence de ma chambre, je me relève, comme je le pensais, je suis seule, étendue sur ce lit où manque cruellement la chaleur de ton corps près du mien.

    Qu'est ce que le manque ? Quel définition donnez à cette impression qui enserre un coeur fait pour être deux ?
    Cette impression que nous n'avons jamais été habitué à être seuls, que nous sommes nés avec le besoin d'avoir à nos côtés cette âme épousant si bien la notre. Ces espoirs fous de voir à chaque instant apparaître près de nous cet être si cher à nos yeux.
    Un homme passe près de moi, il porte un parfum ressemblant tellement au tien, dans une seconde d'espoir, une seconde d'inconscience, je me retourne, je crois même te voir, mais ce n'est pas toi, alors cet espoir éphémère meurt en même temps que mon sourire naissant. Un de mes sens vient juste de me trahir...

    Fermant alors les yeux, la tête reposant sur le mur près de moi, je revis nos moments, je revois ce regard sérieux lorsque tu penses que personne ne t'espionne, je revois ton visage serein lorsque mes yeux s'égarent sur toi alors que tu dors près de moi. Un souffle d'air frais soulève une mèche de mes cheveux, je le confond avec le tien, je me surprend à vouloir qu'il se mêle au mien. Je revois ces matins, il me semble réentendre nos rires, puis je l'entends à deux pas de moi, son éclat résonne en mon coeur, mes yeux te cherchent, mon regard se réfléchit sur cet homme qui me semble si familier, son rire, son visage, ils se mêlent si bien au tiens... Mais mon coeur n'est pas dupe, son regard est si différent... Deux de mes sens viennent juste de me trahir...

    Parcourant les rues, je ne peut m'empêcher de t'imaginer près de moi, de sentir la chaleur de ton bras autour de ma taille, celle de ta main enserrant la mienne, le son de tes mots et la chaleur de ta voix près de mon cou. Je regarde les visage qui défilent devant moi, ces personnes sans identités propres dans ma vie, pourquoi, elles qui ne sont rien pour mon coeur, pourquoi ne pourraient-elles pas te laisser place ? L'une d'elle doit également se sentir étrangère en ce lieu qui ne prend vie qu'avec cette personne comptant autant dans la notre. Mais les sentiments ne commandent pas ce genre de choses... Marchant alors le long de cette rue, je m'assois dans l'ombre de nos corps, au même endroit que nous il y a de ça pas si longtemps. M'appuyant contre le souvenir de toi, mon corps semple resentir ton corps près du mien, la pression de tes lèvres sur les mienne, le goût de tes baisers... Tout mes sens m'ont trahis...
    Me rendant compte que tu n'es plus là, la seul chose que je ressent sont les sillons de larmes le long de mes joues, ta simple présence me semble si lointaine... Je suis en manque de toi.

    Tous les livres, toute les personnes pourront vous donnez une définition différente du manque... Alors voici la mienne.
    Le manque est lorsque tous vos sens veulent ressentir ce que nous n'avons plus, lorsque chaque instants est emplis de l'ombre des moments passés, l'ombre de toi...

  • Commentaires

    1
    link
    Mercredi 20 Juillet 2016 à 09:19

    I want to say, that this story is very inspiring. I want to read more about this situation! Besides, I recommend you http://dissertationwriting.services/. This service is very informative.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :